Le Trépied photo

Retour Technique photo

Pour moi, le trépied est l’outil indispensable à la bonne prise de photo. C’est vrai qu’il peut être encombrant et parfois un peu lourd mais tellement utile.

Trépied Photo – DR

Il en existe de nombreuses marques allant de prix très abordables (trop ?) à des prix prohibitifs. Ce qu’il faut c’est de savoir ce que l’on veut en faire.

Tout d’abord, il est indispensable qu’il possède une rotule ou du moins que l’on puisse y adapter une rotule.

Les trépieds d’entrée de gamme possèdent une tête mobile que l’on ne peut réellement appeler une rotule.

Rotule pour tépied – DR

Ces mêmes rotules peuvent, aussi, atteindre des prix prohibitifs, à vous de voir suivant l’usage que vous envisagez de votre équipement et des moyens dont vous disposez. Quoi qu’il en soit cette rotule doit impérativement posséder un plateau mobile. C’est ce plateau mobile que vous fixez sous votre appareil photo, ainsi, en quelques gestes vous installez votre boîtier sur le trépied.

Plateau mobile de rotule – DR

Le trépied vous libère de plein de soucis. Grace à lui, vous allez pouvoir prendre des photos dans des conditions de lumière extrêmement faibles tout en gardant une sensibilité ISO basse (100 à moins de 100 ISO), garante de belles photos avec peu de bruit.

De même, grâce au trépied vous allez pouvoir utiliser des objectifs à longue focale ; passé 300 mm, il n’est pas rare d’avoir des flous de « bougé » sur les images prises et c’est parfois rageant, sauf bien sûr si vous utilisez des zooms ayant de grandes ouvertures de l’ordre de 1.2, 1.4 ou 1.8, mais là nous parlons d’objectifs à des coûts très élevés que seuls les professionnels peuvent se payer, ou les personnes ayant de beaux moyens financiers.

En ce qui me concerne, je possède trois trépieds, l’un de très bonne qualité, léger et solide et deux autres de qualité moindre mais suffisante pour mes usages.

Le premier me sert pour mon D300 S, boitier assez massif et ayant un poids certain. Les deux autres me permettent de supporter mes deux flashes cobras lorsque j’ai besoin de support lumières particuliers.

Astuces :
Prises de photos en basse lumière sur trépied.
Comme je le dis plus haut, le trépied permet de photographier dans des endroits très sombres. Mais même si le boîtier est bien posé dessus, il est possible de créer du flou sur l’image rien qu’en appuyant sur le déclencheur. Pour pallier à cela, deux astuces, soit on utilise une télécommande si l’on en a une, ou plus simplement, on utilise le retardateur du boîtier. Ainsi, même si l’on fait un peu bouger l’ensemble Boîtier-Trépied au moment de l’appui, la temporisation du déclenchement par le retardateur permet au système de se stabiliser et de ne plus bouger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *